Parcours migratoires et repères identitaires de personnes réfugiées syriennes: perspective transnationale du Liban au Québec

Résumé

Cette étude vise à mieux comprendre les parcours migratoires des personnes réfugiées syriennes soit de la Syrie au Québec en passant par le Liban (ou un autre pays de transit). Cette recherche se fait donc sur deux sites : Liban et Québec. Alors qu’elle met en dialogue les réalités des contextes libanais et québécois, elle permettra de cibler les changements et continuités dans le processus de migration des personnes réfugiées à travers les différentes formes d’interactions, d’actions et d’identités qu’elles déploient pendant leurs parcours pour vivre et survivre. Ces différents aspects du vécu des personnes réfugiées sont importants à saisir puisqu’ils influencent les choix, les priorités, les besoins, les stratégies qu’elles déploient. De plus, ils influent directement sur leur intégration dans le pays d’accueil.

Objectifs :

  1. Documenter les expériences des réfugiés syriens au Québec (et qui ont transité par le Liban ou ailleurs) et ceux au Liban à travers les moments marquants de leur trajectoire et de leur réalité quotidienne (difficultés, défis, etc.) ;
  2. Comprendre les stratégies de survie et d’adaptation qui sont développés par les personnes et leur famille ;
  3. Analyser les formes de discrimination mais aussi d’inclusion vécues par les personnes réfugiées et comment elles les affectent les personnes selon le contexte ;
  4. Identifier les appartenances et solidarités qui sont mobilisées.

Chercheure principale

  • Roxane Caron – École de travail social – Université de Montréal

Co-chercheures

  • Lourdes Rodriguez del Barrio – École de travail social – université de Montréal
  • Marie-Jeanne Blain – École de travail social – Université de Montréal
  • Marie-Claire Rufagari – Coordonnatrice – Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI)

Organisme partenaire

Retombées pour le milieu et apprentissages

La participation à ce projet permet de contribuer à la documentation des expériences des réfugiés syriens, dans une perspective transnationale. Il permettra à terme de codévelopper des outils d’intervention, de coconstruire des formations pour les membres de la TCRI,  et de formuler des recommandations au plan politique.

Financement et état d’avancement

  • Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) Développement de Savoir

Projet en cours (2017-2019)