Femme, Syrienne et réfugiée : être et devenir. Perspective transnationale sur les appartenances et les parcours identitaires de femmes réfugiées syriennes au Québec et au Liban

Résumé

Ce projet s’inscrit dans la continuité de travaux que nous menons depuis dix ans auprès de femmes réfugiées, particulièrement, des femmes refugiées palestiniennes au Liban. Ces deux terrains sont choisis en raison de leur pertinence pour l’avancement des connaissances : le Liban pour son importance dans les parcours de refuge des femmes syriennes qui arrivent au Canada et le Québec, étant la deuxième province canadienne accueillant le plus de réfugiés syriens (CIC, 2016).

Il examine les questions d’identité et d’appartenance à travers l’expérience de refuge de femmes syriennes. Cette recherche s’intéresse à la fois aux processus et aux pratiques qui leur permettent de survivre.

Chercheure principale

  • Roxane Caron – École de travail social – Université de Montréal

Retombées dans le milieu et apprentissages

Le projet aura des retombées considérables en ajoutant une compréhension décloisonnée des réalités des femmes réfugiées à travers la mise en relation de leurs parcours au sein de deux sites d’études. On pourra ainsi mieux saisir les enjeux de l’intégration des femmes réfugiées dans une perspective locale et internationale.

Financement et état d’avancement

  • Fonds de recherche du Québec – Société et culture – Établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Projet en cours 2017-2020