ÉRASME

ÉRASME, l’équipe de recherche et d’action en santé mentale et culture, a été fondée en 1992 et tire son nom du penseur et philosophe humaniste du XVe siècle, Desiderius Erasmus Roterodamus, dit Érasme, auteur de l’Éloge de la folie. Ce grand philosophe repensa les strates de la société et les catégories sociales à travers les mots de la folie qui, selon lui, n’a qu’une meilleure vision de la société. À travers ses textes, il prône et met en valeur le cosmopolitisme, la diversité et la différence. Dans ce même courant de pensée, l’équipe de recherche ÉRASME cherche à comprendre et enrichir les pratiques alternatives et communautaires en santé mentale, ainsi qu’à entretenir et enrichir les débats sur le pluralisme et le repartage des rôles de l’État, institutions et groupes communautaires.

L’équipe est formée de 11 chercheurs provenant de 3 universités québécoises, aux champs de recherche différents tels que : la sociologie, l’anthropologie, les sciences politiques, les sciences de la santé et le travail social. Depuis sa création, elle a mené à terme plus d’une centaine de projets de recherche touchant une grande diversité de sujets et s’articulant autour de 4 axes de recherche. L’équipe ÉRASME vise à rassembler la culture communautaire à la culture universitaire en travaillant en partenariat étroit avec 3 organismes communautaires (le Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ), l’R des centres de femmes du Québec et la Table de concertation pour les personnes réfugiées et immigrantes (TCRI)) et en recrutant ses chercheurs dans plusieurs universités québécoises.

À travers ses projets de recherche, ÉRASME souhaite consolider la société en étudiant comment la rendre plus démocratique, inclusive, solidaire et pluraliste. Pour aborder ces sujets plus en profondeur, ÉRASME continue de forger des projets de nature partenariale avec les organismes communautaires alliés à l’équipe.